FIP milite pour le soutien de la société civile dans l’implémentation de l’ambitieux agenda global pour le développement durable.

La semaine dernière au Forum politique de haut niveau consacré au développement durable des Nations Unies (HLPF) à New York, le réseau global des associations de la société civile, le FIP (Forum International des Plateformes Nationales d’ONG), a fait un appel aux gouvernements des États membres des Nations Unies pour qu’ils soutiennent la société civile et lui donnent les ressources nécessaires pour l’implémentation de l’Agenda 2030 pour le Développement Durable.

L’Agenda 2030 est un plan d’action global et ambitieux succédant à l’accord-cadre sur les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). L’Agenda 2030 fut adopté par tous les États membres des Nations Unies en 2015. Il s’inscrit dans une période de 15 ans pour l’accomplissement des objectifs liés au développement durable.

Cette semaine, à New York, le FIP a présenté un document de réflexion intitulé : « Développement des capacités de la société civile pour une bonne implémentation de l’Agenda 2030 » au sein du Forum politique de haut niveau pour le développement durable (HLPF). Quarante-quatre gouvernements y présentent leurs progrès en matière de développement et la manière dont ils mettent en œuvre l’Agenda 2030 dans leurs pays.

Le FIP est convaincu que toutes les Organisations de la société civile (OSC) doivent développer leurs capacités si elles veulent accomplir les promesses de ce nouvel agenda global.

« La communauté internationale doit impérativement s’orienter vers le développement durable », soutient Miguel Santibáñez, Président du FIP. « L’Agenda 2030 est un nouveau projet global promouvant un type de développement socialement plus juste et environnementalement plus responsable. Les gouvernements considèrent, à juste titre, la société civile comme un acteur clé dans la réalisation de ce nouveau projet global. ».

Pourtant, affirme Monsieur Santibáñez, « les gouvernements se trompent s’ils pensent que les OSC peuvent jouer un rôle important dans l’implémentation de l’Agenda 2030 sans recevoir d’importants investissements pour qu’elles développent leurs capacités. »

Sa collègue, la Directrice du FIP, Magda Elena Toma signale : « Il y a pour la communauté internationale la nécessité urgente de planifier et d’affecter les ressources nécessaires à la mise en place d’une approche coordonnée pour le développement des capacités de la société civile du monde entier. On est convaincu qu’il faut identifier, de manière objective et systématique, ce que la société civile a besoin pour le développement de ses capacités. Ce processus doit prendre en compte tant les capacités internes des ONG que leurs aptitudes à nouer des partenariats multisectoriels et à influencer leurs environnements ».

Le FIP a lancé un appel aux Nations Unies afin d’établir un « Fond Global » pour le développement des capacités de différents partenaires associés au contrôle et à l’implémentation de l’Agenda 2030, y compris la société civile. Le FIP est convaincu que ce Fond Global devrait être distribué d’une manière telle qu’il respecte la diversité des besoins des organisations de la société civile et soit accessible aux petites OSC, sans beaucoup ressources, comme aux plus grandes.

Le FIP a aussi publié, à New York, les résultats de sa dernière étude pilote qui explore les besoins des organisations de la société civile en termes de développement de leurs capacités, liées à l’Agenda 2030. « Les premiers résultats de cette enquête montrent que la société civile sait clairement ce dont elle a besoin pour développer ses capacités afin de mettre en œuvre de manière adéquate l’Agenda 2030 », dit Madame Toma. « Le FIP poursuivra l’identification des besoins de ces organisations pour le développement de leurs capacités. Néanmoins, nous avons également besoin que les gouvernements donnent leur soutien et affectent les ressources nécessaires pour que la société civile soit en mesure d’accomplir ce nouvel agenda global et passionnant ».

***

A propos du FIP

Le FIP regroupe 64 plates-formes nationales et 6 coalitions régionales dans tous les continents représentant plus de 22 000 ONGs actives au niveau local et international. Il promeut des changements politiques, économiques et sociaux pour un monde plus juste et durable pour tous. www.ifp-fip.org

 

Pour plus d’informations :

Magda Toma – toma@ifp-fip.org / + 33 634 78 05 04

Miguel Santibáñez - miguel.santibanez@accionag.cl / +569 6360 6317

Catégories: